Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
cherchonslehaqq

cherchonslehaqq

Le Coran et la Sounnah selon la Compréhension des Pieux Prédécesseurs

AVOIR L’INTENTION DE COMMETTRE UN PÉCHÉ À MECCA


 
 
 
“MAIS CEUX QUI MÉCROIENT ET QUI OBSTRUENT LE SENTIER D’ALLAH ET CELUI DE LA MOSQUÉE SACRÉE, QUE NOUS AVONS ÉTABLIE POUR LES GENS : AUSSI BIEN LES RÉSIDENTS QUE CEUX DE PASSAGE… QUICONQUE CHERCHE À Y COMMETTRE UN ILHAD (SACRILÈGE) INJUSTEMENT, NOUS LUI FERONS GOÛTER UN CHÂTIMENT DOULOUREUX.”
 
(TRADUCTION RAPPROCHÉE DU SENS DU VERSET)
 
- SOURATE AL HAJJ, VERSET 25 -
 
 
LE SENS DE ” ‫وَمَنْ‬  ‫يُرِدْ‬” = ” QUICONQUE CHERCHE À”
 
CERTAINS PARMI NOS GRANDS SAVANTS VOIENT QUE LE SENS VOULU DERRIÈRE LA PAROLE
 
‎ “   ‫يُرِدْ‬  ”  EST “ ‫يعمل‬  ”C’EST À DIRE CELUI QUI A DÉJÀ COMMENCÉ À CONCEVOIR LE PÊCHÉ. ET ILS DISENT C’EST LE FAIT DE PARLER À SOI-MÊME ET CETTE PAROLE EST LA PLUS CORRECTE.
 
L’IMAM IBN AL QAYYIM – QU’ALLAH LUI FASSE MISÉRICORDE – A DIT CONCERNANT LA PAROLE D’ALLAH ﷻ  :
 
“QUICONQUE CHERCHE À Y COMMETTRE UN ILHAD (SACRILÈGE) INJUSTEMENT”
 
LE VERBE VOULOIR“ ‫فعل‬ ‫الإرادة‬ ”N’EST HABITUELLEMENT JAMAIS ACCOMPAGNÉ DE LA LETTRE“ ‫ب‬ ” , CEPENDANT ICI IL CONTIENT LE SENS D’AVOIR L’INTENTION DE FAIRE TELLE OU TELLE CHOSE“ ‫يهم‬ ‫بكذا‬ “. ET CECI EST PLUS QUE LA VOLONTÉ SEULE. DONC LE RAJOUT DE LA LETTRE“ ‫ب‬”NOUS INFORME SUR LA RÉALISATION DU CHÂTIMENT POUR CELUI QUI A EU LA VOLONTÉ (C’EST À DIRE L’INTENTION) MÊME SI ELLE NE S’EST PAS ENCORE TRANSFORMÉ EN UN DÉBUT D’ACTE.
 
(BADAI3 AL FAWA’ID, 2/259)
 
LE SENS DE“ ‫الإلحاد‬”ET“ ‫الظلم‬ ”DANS LE VERSET
 
DANS LA LANGUE ARABE, LE SENS DE  ‫الإلحاد‬ À L’ORIGINE : LE FAIT D’ÊTRE DE TRAVERS, D’ÊTRE PENCHÉ SUR UN CÔTÉ, DE S’ÉCARTER DU CHEMIN. ET DONC DANS LE VERSET ET RELIGIEUSEMENT : LE FAIT D’ÊTRE PENCHÉ VERS LA DÉSOBÉISSANCE ET DE TRANSGRESSER LA LÉGISLATION D’ALLAH. :
 
AT-TABARI A QU’ALLAH LUI FASSE MISÉRICORDE – A DIT : 
 
CE VERSET CONCERNE CELUI QUI REND HALAL CE QU’ALLAH A RENDU HARAM POUR LUI. LE SENS DE“‫الإلحاد‬ ” : LE FAIT DE SE DÉTOURNER DE LA VÉRITÉ, ET LE SENS DE“‫الظلم‬ ”DANS LE VERSET : TOUT CE QUI EST INFRACTION À LA LÉGISLATION ET CELA IMPLIQUE L’ASSOCIATION, L’INNOVATION ET LES PÊCHÉS COMME LE MEURTRE. ET CE SENS A ÉTÉ FAVORISÉ PAR AT TABARI ET ACHINQITI – QU’ALLAH LEUR FASSE MISÉRICORDE -.
 
SHEIKH ACHANQITI – QU’ALLAH LUI FASSE MISÉRICORDE – A DIT :  
 
“CE QUI EST APPARENT DANS CE SUJET EST QUE TOUTE VIOLATION EN DÉLAISSANT LES OBLIGATIONS OU EN COMMETTANT LES INTERDITS RENTRE ICI DANS“‫الظلم‬ ”CITÉ DANS LE VERSET.  ABOU-DAWWUD RAPPORTE DE YA3LA IBN OUMAYA QUE LE MESSAGER D’ALLAH 3ALAYIH SALAT WA SALAM A DIT :  
 
MONOPOLISER LA NOURRITURE DE AL HARAAM EST UN ILHAD. ET CECI EST LA PAROLE DE ‘OMAR IBN AL KHATTAB.
 
L’IMAM AD-DAHAK – QU’ALLAH LUI FASSE MISÉRICORDE – A DIT : 
 
ET LE SENS DE“‫الظلم‬ ”DANS CE VERSET EST TOUTE DÉSOBÉISSANCE À ALLAH, AUSSI PETITE SOIT-ELLE. LA SPÉCIFICITÉ DE MECCA CONCERNANT CELUI QUI A L’INTENTION D’Y COMMETTRE UN PÊCHÉ. LA PROMESSE DU CHÂTIMENT CITÉE DANS LE VERSET LIÉE À CELUI QUI PORTE L’INTENTION DE COMMETTRE LE PÉCHÉ À MECCA EST DE TROIS FORMES :
 
1°/ CELUI QUI A L’INTENTION DE COMMETTRE UN PÉCHÉ À MECCA ET IL SE TROUVE DANS UN ENDROIT QUELCONQUE SUR TERRE.
 
 L’IMAM AD DAHAK – QU’ALLAH LUI FASSE MISÉRICORDE – A DIT : 
 
 
 
“L’HOMME QUI A L’INTENTION DE COMMETTRE UN PÊCHÉ À MECCA ALORS QU’IL SE TROUVE DANS UN AUTRE LIEU SUR TERRE, IL LUI SERA INSCRIT CE PÊCHÉ MÊME S’IL NE LE COMMET PAS PAR LA SUITE.”
 
2°/ CELUI QUI A L’INTENTION DE COMMETTRE UN PÊCHÉ ALORS QU’IL SE TROUVE DANS MECCA ET MÊME S’IL LE FAIT EN DEHORS DE MECCA, IL LUI SERA COMME MÊME INSCRIT.
 
 
 
3°/ LA TROISIÈME ET LA PLUS GRAVE DES TROIS FORMES : CELUI QUI A L’INTENTION DE COMMETTRE LE PÉCHÉ PUIS L’A FAIT. TOUT CELA DANS MECCA. ‘ABDOULLAH IBN MASS3OUD A DIT :
 
“SI UN HOMME AVAIT L’INTENTION DE COMMETTRE UN ILHAD OU UNE INJUSTICE À MECCA, ALORS QU’IL SE TROUVE DANS LA VILLE DE ABYAN (VILLE LA PLUS LOINTAINE DU YÉMEN), ALLAH LUI FERA GOÛTER LE CHÂTIMENT DOULOUREUX.”
 
COMMENT PEUT-ON REGROUPER CES DEUX PAROLES ?
 
- LA PAROLE D’ALLAH : (TRADUCTION APPROCHÉE DU SENS DU VERSET)
 
“QUICONQUE CHERCHE À Y COMMETTRE UN ILHAD (SACRILÈGE) INJUSTEMENT,
 
NOUS LUI FERONS GOÛTER UN CHÂTIMENT DOULOUREUX.”
 
- SOURATE AL HAJJ, VERSET 25 -
 
- ET LA PAROLE DU PROPHÈTE : 
 
“ET CELUI QUI A EU L’INTENTION DE COMMETTRE UN PÊCHÉ PUIS NE L’A PAS FAIT, IL LUI SERA INSCRIT UNE HASSANA”
 
SHEIKH IBN ‘UTHAYMINE QU’ALLAH LUI FASSE MISÉRICORDE :
 
“ET CONCERNANT SA PAROLE (ET CE LUI QUI A EU L’INTENTION DE COMMETTRE UN PÉCHÉ PUIS NE L’A PAS FAIT, IL LUI SERA INSCRIT UNE HASSANA) : ELLE CONCERNE TOUT ENDROIT EN DEHORS DE MECCA. EN EFFET LA VILLE DE MECCA EST EXCLUE DANS CE DERNIER HADITH. C’EST À DIRE QUE DANS MECCA, L’HOMME Y AIT SANCTIONNÉ SUR SON INTENTION DE COMMETTRE UN PÉCHÉ MALGRÉ QU’IL NE L’A PAS COMMIS (IL RENTRE DANS LE VERSET). MAIS EN DEHORS DE MECCA IL N’EST PAS CONCERNÉ PAR CETTE SANCTION (IL RENTRE DANS LE HADITH).”
 
L’ATTITUDE DES COMPAGNONS, DES TABI3INS ET DES GRANDS IMAMS FACE À CE VERSET
 
ET IL Y EN AVAIT PARMI LES COMPAGNONS QUI AVAIENT PEUR D’HABITER À MECCA CAR ILS CRAIGNAIENT D’Y COMMETTRE DES PÉCHÉS : PARMI EUX IBN ‘ABBASS ET IBN 3AMROU IBN AL 3ASS AINSI QUE ‘OMAR IBN ABDEL 3AZIZ (PARMI LES TABI3INS).  IBN 3AMROU IBN AL 3ASS DISAIT CONCERNANT MECCA : LE PÉCHÉ Y EST PLUS GRAVE À L’INTÉRIEUR. ET IL EST RAPPORTÉ DE OMAR IBN AL KHATTAB RADIALLAHOU 3ANHOU QU’IL DISAIT : “IL EST PLUS PRÉFÉRABLE POUR MOI DE COMMETTRE 70 PÉCHÉS – EN DEHORS DE MECCA – QUE D’Y COMMETTRE UN SEUL PÉCHÉ.  ET MOUJAHID DISAIT : LES PÊCHÉS À MECCA SE MULTIPLIENT DE LA MÊME MANIÈRE QUE LES HASSANATES. ET CECI EN FONCTION LA VALEUR DE LA PERSONNE, DE SA FORTE CONNAISSANCE D’ALLAH ET DE SA PROXIMITÉ DE SON SEIGNEUR. 
 
 
 
L’IMAM AD DAHAK – QU’ALLAH LUI FASSE MISÉRICORDE – A DIT : 
 
“L’HOMME QUI A L’INTENTION DE COMMETTRE UN PÉCHÉ À MECCA ALORS QU’IL SE TROUVE DANS UN AUTRE LIEU SUR TERRE, IL LUI SERA INSCRIT CE PÉCHÉ MÊME S’IL NE LE COMMET PAS PAR LA SUITE. 3ABDOULLAH IBN 3AMROU AVAIT DEUX TENTES : UNE EN DEHORS DE MECCA ET UNE AUTRE DANS MECCA, ET LORSQU’IL AVAIT BESOIN DE CORRIGER SA FAMILLE, IL ALLAIT LES CORRIGER EN DEHORS DE MECCA. ET LORSQU’ON LUI DEMANDA CONCERNANT CELA IL RÉPONDIT : ON DISAIT AVANT QUE PARMI LES TYPES ILHAD AU SEIN DE MECCA : UN HOMME QUI DISAIT AVEC RÉPRIMANDE : NON WALLAHI, OUI WALLAHI.
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0