Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
cherchonslehaqq

cherchonslehaqq

Le Coran et la Sounnah selon la Compréhension des Pieux Prédécesseurs

LA MIGRAINE ET LA FIÈVRE SONT PARMI LES SIGNES DES GENS DU PARADIS!!!

 

 

Q: NOUS DEMANDONS À VOTRE EMINENCE DE NOUS RENSEIGNER SUR L'AUTHENTICITÉ ET L'EXPLICATION DE CE HADITH : 
D'APRÈS ABOU HOURAYRA QU'ALLAH L'AGRÉE ,LE PROPHÈTE ﷺ A DIT À UN BÉDOUIN : "OUM-MILDAM T'A T'ELLE PRISE?" LE BÉDOUIN RÉPONDIT : "C'EST QUOI OUM-MILDAM?" IL DIT: "UNE FIÈVRE ENTRE LA PEAU ET LA CHAIR". IL DIT: "NON". LE PROPHÈTE LUI DIT: "AS-TU ATTRAPÉ LA MIGRAINE?" IL DIT: 'ET C'EST QUOI LA MIGRAINE?" LE PROPHÈTE DIT: "C'EST UN VENT QUI TOUCHE LA TÊTE ET FRAPPE LES VEINES". IL DIT: "NON". LORSQUE LE BÉDOUIN PARTIT, LE PROPHÈTE DIT: "QUI SE RÉJOUIT DE VOIR UN HOMME DES GENS DE L'ENFER 
QU'IL REGARDE CELUI LÀ". 

RAPPORTÉ PAR AL-BOUKHÂRÎ DANS "AL-ADAB AL-MOUFRAD", SOUS LE N° 381, ET A ÉTÉ AUTHENTIFIÉ PAR CHEIKH AL-ALBÂNÎ/ LE MOUSNAD DE 'AHMAD (2/367)

R : CE HADITH A ÉTÉ RAPPORTÉ PAR AUTRE QU'AL-BOUKHÂRÎ DANS "AL-ADAB AL-MOUFRAD", L'IMAM AHMAD DANS "AL-MOUSNAD 2/332 ET366), ET AN-NASÂ'Î, DANS AS-SONAN AL-KOUBRÂ" 4/353, N°749, ET IBN HIBBÂN DANS SON SAHÎH, 7/178 N°2916, ET ABOU YA`LÂ DANS AL-MOUSNAD 11/432 N° 6556, ET AL-HÂKIM DANS "AL-MOUSTADRAK 1/347" ET AL-BAZZÂR COMME DANS "KACHF AL-ASTÂR 1/369", ET HANÂD IBN AS-SARIY DANS SON LIVRE "AZ-ZOUHD" 1/246 N°426. LE HADITH EST JUGÉ AUTHENTIQUE PAR IBN HIBBÂN ET AL-HÂKIM A DIT : CE HADITH EST AUTHENTIQUE (SAHÎH) SOUS LA CONDITION DE MOUSLIM ET ILS NE L'ONT PAS RAPPORTÉ", ET AL-HAYTHAMÎ A JUGÉ DANS "MADJMA` AZ-ZAWÂ'ID" 2/294 : "SA CHAÎNE DE TRANSMISSION EST BONNE".

L'ÉRUDIT IBN HIBBÂN A DIT APRÈS AVOIR RAPPORTÉ CE HADITH DANS SON "SAHÎH" EN INDIQUANT SA SIGNIFICATION : "LA PAROLE DU PROPHÈTE ﷺ  : 
"CELUI QUI AIME VOIR UN HOMME PARMI LES GENS DE L'ENFER QU'IL REGARDE CELUI-LÀ."
 ALLAH ﷻ  A MIS LES CAUSES DANS CETTE VIE D'ICI BAS ; LES SOUCIS ET LA TRISTESSE SONT LES CAUSES DE LA PURIFICATION DES PÉCHÉS DES MUSULMANS, LE PROPHÈTE ﷺ  A VOULU INFORMER SA OUMMA QUE L'HOMME NE CESSE DE COMMETTRE LES INTERDITS D'ALLAH DANS SES JOURNÉES ET SES NUITS, IL MÉRITE AINSI L'ENFER SI ALLAH NE LUI PARDONNE PAS, COMME SI CHAQUE ÊTRE HUMAIN EST SCELLÉ À CES ACTIONS, ET LES CAUSES EFFACENT CERTAINS DE SES PÉCHÉS DANS L'ICI-BAS, MAIS CELA NE VEUT PAS DIRE QUE CELUI QUI N'EST PAS ÉPROUVÉ DANS L'ICI-BAS SERA PARMI LES GENS DE L'ENFER". 
LE CHEIKH AL-ISLAM IBN TAYMIYYA A DIT EN INDIQUANT LES CAUSES AVEC LESQUELLES ALLAH REPOUSSE LA SANCTION AUX CROYANTS : "LE CROYANT, LORSQU'IL COMMET UNE MAUVAISE ACTION, SA SANCTION EST REPOUSSÉE PAR DIX CAUSES : "QU'IL SE REPENTE À ALLAH ET QU'ALLAH ACCEPTE SON REPENTIR, OU QU'IL FASSE DE BONNES ACTIONS QUI LES EFFACENT, CAR LES BONNES ACTIONS EFFACENT LES MAUVAISES, OU SES FRÈRES CROYANTS LUI FONT DES INVOCATIONS ET DEMANDENT LE PARDON POUR LUI EN SON VIVANT ET APRÈS SA MORT, OU ILS LUI OFFRENT LA RÉCOMPENSE DE LEURS ACTES QUI INTERCÈDERONT POUR LUI, OU SON PROPHÈTE MOHAMMAD ﷺ  INTERCÈDERA POUR LUI, 
OU ALLAH (PURETÉ À LUI) L'ÉPROUVE DANS L'ICI-BAS AVEC DES CATASTROPHES ÉNORMES QUI EFFACENT SES PÉCHÉS, OU L'ÉPROUVE DANS LA TOMBE PAR LE CHOC QUI EFFACERA SES PÉCHÉS, OU L'ÉPROUVE DANS LES TOURMENTS DU JUGEMENT DERNIER CE QUI EFFACERA SES PÉCHÉS, OU LE PLUS MISÉRICORDIEUX DES MISÉRICORDIEUX LUI ACCORDE SA MISÉRICORDE ; ALORS CELUI QUI RATE CES DIX OCCASIONS, IL NE BLÂMERA QUE LUI-MÊME"
 (MADJMOU` AL-FATÂWÂ 10/45).

L'ÉRUDIT IBN RADJAB, A DIT DANS SON EXPLICATION DU HADITH : 
"LA FIÈVRE EST UNE FLAMBÉE DE L’ENFER. LE FIDÈLE QUI EN SOIT ATTEINT, AURA SA PART DE CHÂTIMENT EXEMPTÉE."
 CE QUI SUIT : 
"SI LA FIÈVRE VENAIT DE L'ENFER, DONC SELON CES HADITHS PRÉCÉDENTS, C'EST LA PART DU CROYANT DU FEU DE L'ENFER LE JOUR DU JUGEMENT, ET LE SENS, ALLAH EN EST LE PLUS SAVANT EST QUE LA FIÈVRE DANS L'ICI-BAS EFFACE LES PÉCHÉS DU CROYANT ET LE PURIFIE JUSQU'À CE QU'IL RENCONTRE ALLAH SANS PÉCHÉ, IL LE RENCONTRERA ALORS PURIFIÉ DE TOUT MAL, ET IL CONVIENDRA À DEVENIR SON VOISIN DANS SA DEMEURE D'HONNEUR LA DEMEURE DE PAIX, OÙ IL N'AURA PAS BESOIN DE PURIFICATION. CECI CONCERNE LE CROYANT QUI A CONCRÉTISÉ LA FOI ET QUI N'A DE PÉCHÉS QUE CEUX EFFACÉS ET PURIFIÉS PAR LA FIÈVRE, ET LES TEXTES CONSÉCUTIFS SONT RAPPORTÉS DU PROPHÈTE ﷺ SUR LA PURIFICATION DES PÉCHÉS PAR LES MALADIES ET LA FATIGUE, ET ILS SONT NOMBREUX À CITER, JUSQU'À CE QU'IL DISE :
LE PROPHÈTE ﷺ  A CONSIDÉRÉ CEUX QUI NE SOUFFRENT JAMAIS NI DE FIÈVRE NI DE MIGRAINE PARMI LES GENS DE L'ENFER, ET A CONSIDÉRÉ CELA PARMI LES SIGNES DES GENS DE L'ENFER, ET SON CONTRAIRE DES SIGNES DES CROYANTS, DANS AL-MOUSNAD ET AN-NASÂ'Î, D'APRÈS ABOU HOURAYRA, LE PROPHÈTE ﷺ  A DIT À UN BÉDOUIN : "EST-CE QUE OUM-MOULDIM T'A PRISE? JUSQU'À LA FIN DU HADITH. AVEC CE QUI PRÉCÈDE, LE PROBLÈME LIÉ AU SENS COMPRIS DE L'APPARENT DU HADITH DISPARAIT, ET LE JUGEMENT POUR CET HOMME SERAIT D'ENTRER EN ENFER, CAR IL COMMET LES PÉCHÉS QUI MÉRITENT L'ENFER ET QUI NE SONT PAS EFFACÉS DANS L'ICI-BAS, ET CE, PARCE QU'ALLAH ﷻ  A FAIT CONNAÎTRE L'INVISIBLE AU PROPHÈTE ﷺ  ET ALLAH EST LE PLUS SAVANT.

QU'ALLAH VOUS ACCORDE LA RÉUSSITE ET QUE LES PRIÈRES ET LE SALUT SOIENT SUR NOTRE PROPHÈTE MOHAMMAD, AINSI QUE SUR SA FAMILLE ET SES COMPAGNONS. 


LE COMITÉ PERMANENT DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES ET DE LA DÉLIVRANCE DES FATWAS (AL-IFTÂ') 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article