Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
cherchonslehaqq

cherchonslehaqq

Le Coran et la Sounnah selon la Compréhension des Pieux Prédécesseurs

CONCERNANT LE JUGEMENT DE L'ANNULATION DU JEÛNE DE LA FEMME ENCEINTE ET DE CELLE QUI ALLAITE.

 

 

AL JASSASSE RAPPORTE DANS SON LIVRE AHQAM AL QOURAN TROIS OPINIONS DANS LESQUELS LES SAVANTS ET LES COMPAGNONS ONT DIVERGÉ :

 

•ELLES DOIVENT UNIQUEMENT RATTRAPER LEURS JEÛNE. 

AVIS DE 'ALI IBNU ABI TALIB QU'ALLAH L'AGRÉE AINSI QUE L'IMAM ABI HANIFA RAHIMAHOU ALLAH 

 

•SI ELLES ONT PEUR POUR ELLES-MÊMES, ELLES DOIVENT UNIQUEMENT LE RATTRAPER. ET SI ELLES ONT PEUR POUR LEURS ENFANTS, ELLES DOIVENT EGALEMENT LE RATTRAPER AINSI QUE NOURRIR DES NÉCESSITEUX POUR CHAQUE JOUR NON JEÛNÉ. 

C'EST L’AVIS DE IBNU 'OMAR QU'ALLAH LES AGRÉÉ AINSI QUE L'IMAM ACHAFI'I ET L'IMAM AHMAD RAHIMAHOUM ALLAH.

 

•ELLES DOIVENT UNIQUEMENT NOURRIR LES NÉCESSITEUX ET CELA SANS RATTRAPAGE. 

CELA EST L'AVIS DE 'ABDULLAH IBNU 'ABBAS QU'ALLAH LES AGRÉÉ. {VOIR SOUNNAN ABI DAWOUD 2318}.

 

LAQUELLE DE CES TROIS OPINIONS EST PRÉPONDÉRANTE ??!

 

EN SE BASANT SUR CE HADITH : 

D’APRÈS ANAS SELON  LE PROPHÈTE   A DIT : 

« CERTES  ALLAH A DISPENSÉ LE VOYAGEUR, LA FEMME ENCEINTE ET CELLE QUI ALLAITE DE LA MOITIÉ DE LA PRIÈRE ET DU JEÛNE »

(DÉCLARÉ AUTHENTIQUE PAR AL-ALBANI DANS SAHIHI AN-NASSAÏ ).


SHEIKH IBN BAZ RAHIMAHOU ALLAH A DIT DANS MAJMOU' AL FATAWA TOME 15/ 225:

" LE JUGEMENT DE LA FEMME ENCEINTE ET DE CELLE QUI ALLAITE EST LE MÊME QUE LE JUGEMENT DU MALADE.

SI LE JEÛNE EST DIFFICILE POUR ELLES, IL LEURS EST LÉGIFÉRÉ DE S'ABSTENIR DE JEÛNER ET ELLES DOIVENT LE RATTRAPER DÈS QU'ELLES LE PEUVENT COMME POUR LE MALADE !

CERTAINS PARMI LES GENS DE SCIENCES ONT DIT QU'IL EST SUFFISANT POUR ELLES DE NOURRIR DES NÉCESSITEUX POUR CHAQUE JOUR NON JEÛNÉ ET CELA EST UNE PAROLE FAIBLE, QUI LAISSE À DÉSIRER !

CE QUI EST JUSTE, C'EST QU'ELLES DOIVENT LE RATTRAPER COMME POUR LE VOYAGEUR ET LE MALADE COMME CELA A ÉTÉ CITÉ DANS LE VERSET 184/ S2:

«QUICONQUE D’ENTRE VOUS EST MALADE OU EN VOYAGE, DEVRA JEÛNER UN NOMBRE ÉGAL D’AUTRES JOURS ».


IL A DIT AUSSI DANS MAJMOU' AL FATAWAS 15/227 :

 "CE QUI EST JUSTE CONCERNANT CE SUJET EST QUE LA FEMME ENCEINTE ET CELLE QUI ALLAITE DOIVENT LE RATTRAPER."


ET LES DEUX PAROLES RAPPORTÉES PAR IBNU 'ABBAS ET IBNU 'OMAR CONCERNANT LA FEMME ENCEINTE ET CELLE QUI ALLAITE SELON LESQUELLES ELLES DOIVENT NOURRIR. CELA EST UNE OPINION FAIBLE CONTREDISANT LES PREUVES. 

ALLAH DIT DANS S2/185:

"ET QUICONQUE EST MALADE OU EN VOYAGE, ALORS QU'IL JEÛNE UN NOMBRE ÉGAL D'AUTRES JOURS. - ALLAH VEUT POUR VOUS LA FACILITÉ, IL NE VEUT PAS LA DIFFICULTÉ POUR VOUS"

 

LA FEMME ENCEINTE ET CELLE QUI ALLAITE REJOIGNENT LE MALADE ET NON PAS LA PERSONNE ÂGÉE QUI NE PEUT PLUS JEÛNER. 

ELLES ONT LE JUGEMENT DU MALADE DONC ELLES RATTRAPENT DÈS QU'ELLES LE PEUVENT MÊME SI CELA PRENDRA DU TEMPS.

ET CELA EST LA MÊME OPINION QUE CELUI DU COMITÉ PERMANENT DE L'IFTA. [VOIR FATWAS 220/10 ET 226/10]

ET C'EST AUSSI L'OPINION DE SHEIKH IBNU OTHAYMIN DANS

A-SHARH AL MOUMTI'E 220/6.

 

DANS FATAWAS AS SIYAM P.162, SHEIKH IBN OTHAYMIN A ÉTÉ QUESTIONNÉ CONCERNANT LE JUGEMENT D'UNE FEMME ENCEINTE QUI S'ABSTIENT DE JEÛNER PAR PEUR DES EFFETS DU JEÛNE SUR ELLE OU SUR SON ENFANT.

IL A RÉPONDU : 

 

" NOTRE RÉPONSE À CETTE QUESTION EST QUE LA FEMME ENCEINTE SE TROUVE DANS L'UN DE CES DEUX CAS : 


PREMIER CAS :

QU'ELLE SOIT DYNAMIQUE, FORTE ET QUE LE JEÛNE NE SOIT PAS DIFFICILE POUR ELLE.QU’IL N'INFLUENCE EN RIEN L'ÉTAT DE SANTÉ DE SON FŒTUS. CETTE FEMME DOIT ALORS JEÛNER ET N'A AUCUNE EXCUSE DE NE PAS JEÛNER.


DEUXIÈME CAS :

QUE LA FEMME ENCEINTE NE SUPPORTE PAS LE JEÛNE, SOIT POUR SA PÉNIBILITÉ (AU JEÛNE), SOIT POUR SA FAIBLESSE PHYSIQUE OU TOUTES AUTRES CAUSES. DANS CE CAS LÀ, QU'ELLE S'ABSTIENNE DE JEÛNER ET SURTOUT SI CELA EST NUISIBLE POUR LE FŒTUS, DANS CE CAS LÀ, ELLE DOIT S'ABSTENIR DE JEÛNER. ET SI ELLE S'ABSTIENT DE JEÛNER, SON JUGEMENT EST COMME CELUI DE CEUX QUI S'ABSTIENNENT DE JEÛNER POUR UNE EXCUSE VALABLE, DONC ELLE DOIT LE RATTRAPER DÈS QUE CETTE EXCUSE N'A PLUS RAISON D'ÊTRE !!

DÈS QU’ELLE ACCOUCHE, LE RATTRAPAGE DU JEÛNE DEVIENT OBLIGATOIRE À PARTIR DU MOMENT QUE LA PÉRIODE DU NIFASSE (LOCHIES) EST TERMINÉE.

MAIS QUELQUE FOIS DÈS QUE L'EXCUSE DE LA GROSSESSE PREND FIN, IL Y A UNE AUTRE EXCUSE : CELLE DE L'ALLAITEMENT.
AINSI DONC, LA FEMME QUI ALLAITE PEUT AVOIR BESOIN DE MANGER ET BOIRE, SURTOUT LORS DES LONGUES JOURNÉES D'ÉTÉ CANICULAIRE. 

 

PARCE QU’IL EST POSSIBLE QU'ELLE AIT BESOIN D'ANNULER SON JEÛNE AFIN DE POUVOIR ALLAITER SON NOURRISSON. ET DANS CE CAS LÀ, NOUS LE DISONS AUSSI: ROMPS TON JEÛNE ET DÈS QUE CETTE EXCUSE PREND FIN, TU LE RATTRAPES ! ".

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article