Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
cherchonslehaqq

DISTINCTION ENTRE LES SAVANTS DU MAL ET LES SAVANTS DE L'AU-DELÀ.

26 Juin 2018 , Rédigé par CHERCHONSLEHAQQ Publié dans #Éducation, #'Aqida, #La Parole des Salafs

 

 

 LES SAVANTS DU MAL SONT CEUX DONT L'OBJECTIF, À TRAVERS LA SCIENCE, EST DE JOUIR DE CE BAS-MONDE ET DE PARVENIR À UN RANG ÉLEVÉ AUPRÈS DE SES ADEPTES. 

ABÛ HURAYRAH رضي الله عنه RAPPORTE QUE LE PROPHÈTE A DIT :

 « CELUI QUI APPREND UNE SCIENCE PAR LAQUELLE ON CHERCHE LA FACE D’ALLAH , MAIS NE 

L’APPREND QUE POUR UN BUT MONDAIN, NE SENTIRA PAS LE PARFUM DU PARADIS AU JOUR DE LA RÉSURRECTION. » 

SAHIH ABÛ DAOUD 3114.

 

 IL DIT ÉGALEMENT DANS UN AUTRE HADITH :

 « CELUI QUI APPREND LA SCIENCE POUR RIVALISER AVEC LES SAVANTS ET DÉBATTRE AVEC LES SIMPLES D'ESPRITS, OU POUR QUE LES GENS SE TOURNENT VERS LUI, EST EN ENFER. » 

SAHIH AT-TIRMIDHÎ 2138. 

 

ET IL EST DE NOMBREUX HADITHS EN CE SENS.

 UN PIEUX PRÉDÉCESSEUR DIT : 

« L'HOMME QUI A LES PLUS GRANDS REGRETS AU MOMENT DE LA MORT EST UN SAVANT NÉGLIGENT. »

 SACHE QUE CE QU'ON DEMANDE AU SAVANT EST DE RESPECTER LES COMMANDEMENTS ET LES INTERDITS, ET NON D'ÊTRE UN ASCÈTE OU DE SE DÉTOURNER DE CE QUI EST PERMIS. TOUTEFOIS, IL CONVIENT QU'IL DIMINUE SA PART DE CE BAS-MONDE, AUTANT QU'IL LE PEUT, CAR TOUS LES CORPS N'ACCEPTENT PAS CETTE DIMINUTION, ET LES HOMMES DIFFÈRENT EN CELA. 

AINSI, ON RAPPORTE QUE SUFYÂN AT-THAWRÎ (RAH) MANGEAIT DES METS DÉLICATS ET DISAIT : 

« SI TU NE DONNES PAS DE BON FOIN À LA BÊTE, ELLE NE TRAVAILLE PAS. » 

ALORS QUE L’IMAM AHMAD IBN HANBAL UN ÉTAIT CAPABLE DE SUPPORTER LONGUEMENT UNE VIE DURE ; LES NATURES SONT DONC DIFFÉRENTES.

 PARMI LES CARACTÈRES DES SAVANTS DE L'AU-DELÀ ET QU'ILS SAVENT QUE CE BAS-MONDE EST VIL, QUE LA VIE FUTURE EST NOBLE ET QUE CES DEUX MONDES SONT SEMBLABLES À DEUX COÉPOUSES. ILS DONNENT PRÉFÉRENCE À LA VIE FUTURE, LEURS ACTES NE CONTREDISENT PAS LEURS PAROLES, ILS PENCHENT VERS LA SCIENCE BÉNÉFIQUE POUR L'AU-DELÀ, ET ILS S’ÉLOIGNENT DES SCIENCES PEU UTILES PAR PRÉFÉRENCE POUR CE DONT LE PROFIT EST IMMENSE. 

AINSI ON RAPPORTE QUE SHAQÎQ AL BALKHÎ DIT À HÂTIM AL-ASÂM :

 « TU M'AS TENU COMPAGNIE UN MOMENT, QU'AS-TU APPRIS ? »

 IL RÉPONDIT : « HUIT CHOSES :

🔻LA PREMIÈRE EST QUE J'AI CONSIDÉRÉ LES HOMMES ET J'AI CONSTATÉ QUE CHACUN D’EUX AIME UNE CHOSE, MAIS PARVENU À LA TOMBE, CE QU'IL AIME LE QUITTE. VOILÀ POURQUOI J'AI FAIT DE MES BONNES ACTIONS L'OBJET DE MON AMOUR POUR QU'ELLES SOIENT AVEC MOI DANS LA TOMBE. 

 

🔻LE DEUXIÈME EST QUE J'AI CONSIDÉRÉ LA PAROLE D'ALLAH : « QUANT À CELUI QUI REDOUTAIT DE COMPARAÎTRE DEVANT SON SEIGNEUR ET PRÉSERVAIT SON ÂME DES PASSIONS » SOURATE 79/V.40

ET J'AI EXTÉNUÉ MON ÂME À REPOUSSER LES DÉSIRS JUSQU'À CE QU'ELLE S'ÉTABLISSE DANS L'OBÉISSANCE À ALLAH .

 

🔻LA TROISIÈME EST QUE J'AI CONSTATÉ QUE TOUTE PERSONNE POSSÉDANT UNE CHOSE DE VALEUR, LA PRÉSERVAIT. PUIS J'AI CONSIDÉRÉ LA PAROLE D'ALLAH : « TOUT CE QUE VOUS POSSÉDEZ S’ÉPUISERA, TANDIS QUE CE QUI EST AUPRÈS D’ALLAH DURERA. » SOURATE 16/V.96

AINSI, CHAQUE FOIS QUE JE POSSÉDAIS UNE CHOSE DE VALEUR JE LA LUI DESTINAIS, AFIN QU'ELLE ME SOIT GARDÉE AUPRÈS DE LUI.

 

🔻LA QUATRIÈME EST QUE J'AI CONSTATÉ QUE LES HOMMES SE RÉFÈRERAIENT AUX BIENS,À LA LIGNÉE, ET À LA NOBLESSE ALORS QU'ILS NE SONT RIEN. PUIS J'AI CONSIDÉRÉ LA PAROLE D’ALLAH : « LE PLUS NOBLE D'ENTRE VOUS, AUPRÈS D'ALLAH, EST LE PLUS PIEUX.»

SOURATE 49/V.13

 ET J’AI ŒUVRÉ DANS LA PIÉTÉ AFIN D'ÊTRE NOBLE AUPRÈS DE LUI.

 

🔻LA CINQUIÈME EST QUE J'AI CONSTATÉ QUE LES HOMMES SE JALOUSAIENT. PUIS J’AI CONSIDÉRÉ LA PAROLE D’ALLAH : « C'EST NOUS QUI AVONS RÉPARTI ENTRE EUX LEUR SUBSISTANCE DANS LA VIE PRÉSENT » SOURATE 43/S.32

 AINSI, J'AI ABANDONNÉ LA JALOUSIE. 

 

🔻LA SIXIÈME EST QUE J'AI CONSTATÉ QU'ILS ÉTAIENT ENNEMIS LES UNS DES AUTRES. 

PUIS J'AI CONSIDÉRÉ LA PAROLE D'ALLAH

« SATAN EST POUR VOUS UN ENNEMI; CONSIDÉREZ-LE DONC COMME TEL.» SOURATE 35/V.6

 J'AI DONC CESSÉ DE LES PRENDRE POUR ENNEMIS, ET J’AI FAIT DE SATAN MON UNIQUE ENNEMI.

 

🔻LA SEPTIÈME EST QUE J'AI CONSTATÉ QU’ILS S’HUMILIAIENT DANS LA RECHERCHE DE LA SUBSISTANCE. 

PUIS J’AI CONSIDÉRÉ LA PAROLE D'ALLAH : « IL N'Y A POINT DE CRÉATURE SUR TERRE DONT LA SUBSISTANCE N’INCOMBE À ALLAH » SOURATE 11/V.6

JE ME SUIS ALORS PRÉOCCUPÉ DE SES DROITS SUR MOI, TOUT EN RENONÇANT AUX MIENS.

 

🔻LA HUITIÈME EST QUE J’AI CONSTATÉ QU’ILS PLAÇAIENT LEUR CONFIANCE DANS LEUR COMMERCE, LEUR MÉTIER ET LEUR SANTÉ; J’AI ALORS PLACÉ TOUTE MA CONFIANCE EN ALLAH.

PARMI LES CARACTÈRES DES SAVANTS DE L’AU-DELÀ EST QU’ILS SE DÉTOURNENT DES GOUVERNEURS ET PRENNENT GARDE DE LES FRÉQUENTER.

HUDHAYFAH DIT : « PRENEZ GARDE AUX SITUATIONS QUI SUSCITENT DES TENTATIONS.

- QUELLES SONT-ELLES ? LES PORTES DES PRINCES. L’UN DE VOUS S’INTRODUIT AUPRÈS DE L’ÉMIR, CONFIRME SES PROPOS PAR LE MENSONGE ET LE VANTE PAR DES QUALITÉS QU’IL NE POSSÈDE PAS. » SA’ÎD IBN AL MUSAYYIB DIT : « LORSQUE VOUS VOYEZ UN SAVANT FRÉQUENTER LES PRINCES, PRENEZ GARDE À LUI, CAR C’EST UN VOLEUR. »

 

 UN PIEUX PRÉDÉCESSEUR DIT :

 « TU N'OBTIENS RIEN DE LEUR BAS-MONDE SANS QU’ILS OBTIENNENT DE RELIGION CE QUI EN EST MEILLEUR. » 

 

PARMI LES CARACTÈRES DES SAVANTS DE L'AU-DELÀ EST QU’ILS NE HÂTENT PAS À DONNER DES AVIS JURIDIQUES, ET QU’ILS NE LE FONT QUE LORSQU'ILS SONT CERTAINS DE LEUR VALIDITÉ. LES PIEUX PRÉDÉCESSEURS RENVOYAIENT VERS D'AUTRES CELUI QUI DEMANDAIT UN AVIS JURIDIQUE, JUSQU'À CE QU'IL REVIENNE AU PREMIER D'ENTRE EUX.

 

‘ABD AR-RAHMAN IBN ABÎ LAYLÂ DIT :

 « J'AI VU DANS CETTE MOSQUÉE 120 COMPAGNONS DU MESSAGER D’ALLAH , ET AUCUN D’EUX N’ÉTAIT INTERROGÉ SUR UN HADITH OU UN AVIS JURIDIQUE SANS QU'IL NE DÉSIRE QUE SON FRÈRE LE REMPLACE EN CELA. » 

MAIS AUJOURD'HUI, DES GENS PRÉTENDENT POSSÉDER LA SCIENCE ET S’AVANCENT À RÉPONDRE À DES QUESTIONS QUI, SI ELLES ÉTAIENT POSÉES À ‘OMAR IBN AL-KHATTAB, IL RASSEMBLERAIT TOUS LES COMPAGNONS AYANT PARTICIPÉ À LA BATAILLE DE BADR POUR LES CONSULTER. » 

PARMI LEURS CARACTÈRES EST QU'ILS CONCENTRENT LEURS RECHERCHES SUR LA SCIENCE DES ŒUVRES, CE QUI LES CORROMPT, TROUBLE LES CŒURS ET SOULÈVE DES INSUFFLATIONS. 

CECI CAR LA FORME DES ŒUVRES EST AISÉE, ET TOUTE LA DIFFICULTÉ CONSISTE À LES ÉPURER. LE FONDEMENT DE LA FOI CONSISTE À SE PROTÉGER DU MAL, ET L'HOMME NE PEUT S'EN PROTÉGER QUE LORSQU’IL SAIT.

PARMI LEURS CARACTÈRES EST QU'ILS RECHERCHENT LES SECRETS DES ACTES LÉGIFÉRÉS ET DISTINGUENT LEURS SAGESSES. ET S’ILS NE PARVIENNENT PAS À EN DÉTERMINER LA CAUSE, ILS SE SOUMETTENT SIMPLEMENT À LA LÉGISLATION. 

 

PARMI LEURS CARACTÈRES EST QU’ILS NE SUIVENT LES COMPAGNONS ET LES MEILLEURS DE LEURS SUCCESSEURS, ET QU'ILS SE PRÉMUNISSENT CONTRE TOUTE CHOSE INNOVÉE. 

(MOUKHTASSAR MINHAJ ALQASSIDINE D’IBN QOUDAMAH / P40)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article